Semaine 36 : La Dent d’Oche

La Dent d'Oche ©Claire-Agnès Villeneuve

©Claire-Agnès Villeneuve – La Dent d’Oche

 

– Après une petite absence pour la Boîte A2, le temps de bourlinguer un peu aux quatre coins de la France, la photo du vendredi est de retour avec ce panorama pris depuis la Dent d’Oche par Claire-Agnès Villeneuve.

Pour les quelques copains qui ont eu l’occasion de nous apercevoir au salon de la photo, il faut savoir que la semaine auparavant (genre enchaînement de malade entre les voyages et les partiels pour un certain membre de l’équipe) on est allé profiter une dernière fois des sommets de Haute-Savoie avant les premières neiges et l’obligation de sortir avec des après-skis (si, si le lendemain de la rando la neige avait recouvert tous les sommets !). L’occasion donc pour Raphaël de redécouvrir et de faire connaître pour Claire-Agnès la randonnée qui amène au sommet de la Dent D’Oche.

La Dent d’Oche est une montagne de Haute-Savoie, dans le massif du Chablais, à proximité de la frontière franco-suisse, qui culmine à 2 222 mètres d’altitude. Elle domine Évian (d’où proviennent les petites bouteilles d’eau), Thonon et le lac Léman. Le sommet offre une vue panoramique sur les Alpes franco-suisses et les Préalpes suisses. Ainsi du sommet, en plus du lac Léman inratable (et donc forcément absent de la photo) on peut admirer le Château d’Oche (encore absent), les Aiguilles de Darbon (plutôt réservées à l’escalade), le lac de la Case (caché dans la pénombre pour les personnes à la vue perçante), le bout du Mont de Grange et… mais quel est donc ce massif la-bas au loin (pas si loin) déjà recouvert de neige ? Mais c’est le Mont Blanc bien sûr !

La Dent d’Oche est le sommet de plus de 2 000 mètres le plus septentrional de France. C’est à dire que c’est le sommet de 2000 mètres le plus au nord des Alpes Françaises, septentrional venant du latin “Septemtriones” signifiant les sept bœufs. La Grande Ourse, était autrefois une constellation à part entière appelée constellation des sept bœufs. Ce groupement d’étoiles permettait de trouver l’étoile polaire et donc le Nord avec une bonne précision, d’où la dérivation du sens au fil du temps pour désigner le nord comme point cardinal.

Enfin pour en finir avec le petit point linguistique (que vous pourrez toujours faire lors de votre prochaine ascension du somment en compagnie de vos amis les chocards) la Dent d’Oche était autrefois dénommée Dent d’Houche. Le teme Oche désigne une entaille ou une encoche que se soit en patois chablaisien (ouche), vieux français (osche), en prélatin (osco) ou en latin vulgaire (coccia) et fait référence au col de Planchamp qui constitue une entaille entre la Dent d’Oche et le Château d’Oche. Pour les anciens de Bernex, le terme proviendrait de l’italien Denta d’Occhi (littéralement « Dent des Yeux »).

Après je ne vous parlerais pas du refuge de la Dent d’Oche, appelé aussi “le Nid d’Aigle” ou encore du chalet qui se trouve en contrebas où l’on y servirait un certain fromage à la myrtille… Pour cela il faudra attendre l’été prochain pour la réouverture mais en attendant on peut déjà se rabattre sur le week-end !

Bon week-end à tous et à la semaine prochaine.

 

 

(Vous retrouverez ici quelques petites photos postées sur les réseaux sociaux pour celles et ceux qui voudraient en voir un peu plus)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *