Semaine 35 : #Metoo #Moiaussi

Metoo

©Claire-Agnès Villeneuve – #Metoo

 

– Depuis le début du mois, nous suivons, accompagnons les retombées de l’affaire Weinstein, l’occasion pour de nombreuses femmes d’oser narrer leur expérience. C’est au tour de Claire-Agnès Villeneuve.

 

Qu’est-ce qu’une femme ?

C’est la question que je m’étais posée (que je me pose encore) il y a de ça un temps où je sortais fraichement de l’école. La nudité était alors un moyen pour moi de me poser dans ma réflexion sur l’autoportrait, et si j’ai pu avoir quelques remarques déplaisantes à l’époque, comme quoi j’aimais juste m’exhiber, du moins le regard artistique l’emportait sur l’appréciation physique. Il n’en était – n’est pas – de même lorsqu’on sort du cadre purement artistique. Peut-être que l’une des questions de fond est de savoir si toutes les photos, toutes les créations, toutes les œuvres d’art, peuvent être diffusées ? J’ai tendance à croire, peut-être naïvement, qu’on ne devrait pas s’empêcher de publier une image simplement parce qu’elle révèle un peu trop un sein ou un sexe. Bizarrement il n’y pas trop de scandale face aux sculptures grecques mais par contre annoncer qu’on est naturiste est un sujet beaucoup plus délicat. Bref.

En dehors du jugement artistique (bien sûr en parlant de jugement artistique, je n’exclue pas ce domaine des problèmes de harcèlement, il suffit de voir le nombre de mannequins qui demandent à être accompagnées lors d’un shoot de nu par peur d’un guet-apens) , on se retrouve dans une espèce de jungle, un combat sourd de séduction et d’appétit sexuel.

Il y a le harcèlement et il y a l’humiliation.

Il y a le type qui te coupe la route quand tu rentres du travail la nuit pour t’annoncer que tu es trop sexy alors que tu portes des fringues immondes et que tu pues la transpiration et la friture. Et il y a celui qui te traite de grosse salope, parce que tu comprends, tu es au bras dans un autre gars que lui.

Il y a le mec qui à tes 11 ans se masturbe au volant devant toi et celui qui à 14 ans te suit dans la rue en voulant t’inviter à aller chez lui, sous les yeux de ton petit frère, osef.

Il y a eu les frotteurs, les racoleurs. Il y a eu les attouchements… Il y a eu. Il y a.

Il y a. Et pas que pour moi, pas que pour les femmes non plus, les hommes, les trans, (d’aucun me dirait que ce n’est pas comparable le harcèlement que subissent les femmes par rapport à celui des hommes, mais tant qu’il existe du harcèlement nous avons le devoir de le représenter, condamner)

Une personne devrait pouvoir être nue sans avoir aucun problème. Aucun problème dans le choix de se mettre nu/à nu, aucun problème dans les conséquences de s’être donné/de s’être refusé.

harcèlement

 

Espérons maintenant qu’avec toute cette abondance de témoignages, de #metoo, #moiaussi ou encore #balancetonporc; les choses évoluent.

Que la culpabilité retombe sur l’agresseur plutôt que sur la victime, qu’on sorte du carcan du patriarcat, et de l’éducation à multi-face.

Qu’on puisse se montrer nu sans pour autant devenir une proie, une victime.

Qu’on puisse s’exprimer, avancer, se libérer.

Et bien sur qu’on puisse partir en week-end en paix !

Bon week-end et à la semaine prochaine.

 

 

Qu'est ce qu'une femme ?

 

Pour finir, j’aimerais simplement vous inciter à vous informer un maximum sur le sujet sur les réseaux sociaux mais aussi les blogs et journaux comme ici.

De plus cette série de photos fait partie d’un ensemble d’autoportraits que vous pouvez retrouver sur mon site personnel.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *