Semaine 47: Les Synclinaux Perchés

©Raphaël Charuel - Les Synclinaux Perchés

©Raphaël Charuel – Les Synclinaux Perchés

-Une fois de plus, vous avez été nombreux à choisir votre photo préférée! Raphaël, dès le début placé en tête, termine le concours avec 1 voix d’avance.

Si cette photo nous envoie direct aux sports d’hiver, elle nous envoie aussi au cœur de la géologie. Nous apercevons, de la droite vers le fond, les Rochers de Chalves, prolongés par les Rochers de l’Eglise, faisant face au Vercors. On ne peut que remarquer l’alignement entre les versants chartrousins et vertacomicoriens! Point de nom scientifique complexe pour l’instant, simplement les gentilés des massifs de Chartreuse et du Vercors. Car en effet, les deux massifs préalpins ont subi la même formation en même temps, au Crétacé inférieur. C’est le glacier du Grésivaudan qui a, jusqu’à il y a 12 000 ans, soit environ même pas hier sur l’échelle des temps, creusé lentement la cluse de Voreppe et St Egrève laissant place ensuite à la rivière de l’Isère. Ainsi furent séparés les deux massifs calcaires, tous deux abondamment karstiques. Il est d’ailleurs amusant de constater l’existence de deux sommets aux noms fort ressemblants de part et d’autre de la vallée, la grande Sure, hors du cadre à droite, souvent visible depuis les hauteurs de Lyon, et la Sure, cachée derrière les rochers de Chalves. Mais nous allons maintenant parler des choses que nous voyons sur la photo. Les massifs montagneux, ce sont des plis qui se forment lors de la compression des terrains. On obtient alors des bosses -les anticlinaux-, et des creux -les synclinaux-. Puis, le vent, la glace, et l’eau effectuent leur travail d’érosion, façonnant le paysage. Ainsi, nous pouvons reconnaître le synclinal -singulier des synclinaux-, au pied du sommet sur lequel nous nous trouvons. Puis le terrain remonte, ensuite, mais pour s’interrompre derrière, constituant les falaises occidentales de la Chartreuse. En face, côté Vercors, c’est le même synclinal que nous retrouvons. Lorsque l’érosion laisse place à un synclinal entouré de falaises, on parle alors de synclinal perché. Ce genre de formation n’est pas toujours ou on l’attend. En effet, ce plateau synclinal peut, en fonction des plis formés au cours des diverses contraintes tectoniques, être plus ou moins incliné. C’est par exemple le cas du Néron, dont la partie supérieure de la face Nord est un synclinal fortement incliné. Ici, en revanche, nous sommes sur un sommet de l’anticlinal central de la Chartreuse, le Charmant Som. Si vous n’y avez rien compris, alors, le schéma du haut de cette planche vous expliquera mieux!

Même si les lieux sont fort jolis en cette période hivernale, ce n’est pas de sa propriété enchanteresse que le sommet tire son nom. C’est en réalité plutôt de Chalmenson qu’il faudrait chercher. C’est depuis les cartes de Cassini du XVIIIe siècle que cette montagne possède son nom actuel. Autrefois, le nom s’écrivait d’un seul mot, Charmenson. Comme souvent en Chartreuse, difficile de ne pas trouver l’étymologie de “som”, provenant de sommet. Quant à “charm”, il s’agirait d’une déformation phonétique de “chalm”, ou “calm”, à savoir un plateau d’altitude. D’autres sources expliquent qu’il serait charmant car il serait un lieu de choix pour les bergers menant leur troupeaux pour s’y sustenter. Il faut dire que son accès relativement aisé a permis le développement d’activités. On trouve plusieurs chalets près du sommet, qui ont aujourd’hui une vocation touristique. Depuis le milieu du XXe siècle, une route permet d’y accéder. Fermée l’hiver, elle se transforme en piste de ski de randonnée. Le ski alpin s’y est d’ailleurs succinctement développé, par un télésiège aujourd’hui inutilisé qui permettait aux skieurs du col de Porte d’atteindre la crête de Montfromage, que l’on devine à gauche, reliant facilement le Charmant Som et la Pinéa.

Longeant cette crête, nous apercevons un groupe. Mais bien sûr, c’est certainement l’expédition en route vers le week-end qui s’avance à grands pas!!

2 thoughts on “Semaine 47: Les Synclinaux Perchés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *