Semaine 28 : La Madone aux poubelles

© Claire-Agnès Villeneuve – La Madone aux poubelles

 

– Cette semaine, Claire-Agnès Villeneuve nous ramène une photo prise lors de son séjour à Londres, dans le quartier de Shoreditch, véritable marmite du street art. 

Loin de Buckingham Palace, Big Ben ou encore St Paul’s, le quartier de Shoreditch dans l’East end londonien nous plonge dans le monde du street art. Étant à l’origine un quartier industriel et pauvre (connu notamment pour avoir été le terrain de chasse de notre ami Jack L’Éventreur) , Shoreditch est aujourd’hui une éternelle toile qui attend ses revendications. Impossible ou presque de faire un pas sans tomber sur un tag, un graff, un pochoir, une sculpture.

Alors, bien sûr cet engouement soudain pour ce quartier qui était jusqu’à très récemment la terre d’accueil de nombreuses vagues d’immigrations soulève le problème de la gentrification. Comment garder son petit côté rebelle lorsqu’on devient une des places les plus en vogue de la population hipster ? C’est un peu le questionnement que l’on peut retrouver dans la photo de la semaine. Tout d’abord on peut noter le message très fort que véhicule l’œuvre de street art en elle même : le tagueur est montré comme une icône, un prophète à suivre. Peut-être qu’on peut y sous-entendre que l’art à suivre, moderne mais aussi décriant les vérités sur notre société, se trouve dans l’art de rue. Mais ce message positif est controversé par les poubelles posées au pied de la fresque. Je doute que ces dernières soient issues de la volonté de l’artiste dans le but de montrer que le street art se fait prophète envers et contre tous. C’est sans doute plus l’œuvre des riverains qui sont probablement blasés par le foisonnement d’œuvres de qualité, sans oublier les quelques catholiques pratiquants que la madone aura choqué.

Avec cette image, on se dit que le street art, et l’art en général, nous permet de sortir de notre quotidien, de nos poubelles. Avec lui, on a la possibilité d’accéder à une autre dimension de la réalité et de savourer le Beau qui peut se trouver au détour de chaque rue… ainsi que le week-end !!

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *