Semaine 57 : A cup of pumpkin

©Claire-Agnès Villeneuve - A cup of pumpkin

©Claire-Agnès Villeneuve – A cup of pumpkin

-Cette semaine, en l’absence de Raphaël Charuel, Claire-Agnès Villeneuve à décidé d’organiser elle-même les élections de la photo du vendredi avec uniquement des photos de son cru. En ressort ainsi cette photo de patidous, une variété de courges de l’automne dernier, l’occasion de découvrir que la citrouille n’est pas le seul apanage de Halloween…

 

Les courges et les citrouilles font partie des plantes fondatrices de l’agriculture et sont utilisées depuis des millénaires au quatre coins du globe (pratique pour un globe d’avoir des coins !)

En Thaïlande on raconte la légende de la “courge primordiale” qui contenait humains et textes sacrés, et dont les pépins représentaient toutes les variétés de riz.

En Afrique les courges sont un symbole de l’intelligence. Chez certains peuples elle est le symbole de l’œuf cosmique, de la gestation. Les sorciers se servent de calebasses pour éloigner le mal : ils y glissent des osselets et les secouent pour effrayer les démons. Ou bien ils lisent les augures en faisant se battre deux scorpions à l’intérieur d’une courge.

En Extrême Orient les courges sont liées au symbole de l’abondance et de la fécondité en raison de ses nombreuses graines. Pour les taoïstes elle est une nourriture d’immortalité. Au Laos la légende veut que la courge soit la mère des hommes et du déluge. Chez les chinois elle est “l’impératrice du jardin”, symbole de santé et de fécondité.

La courge est aussi associée à la magie. on dit que l’on peut être possédé du démon si on boit de l’eau conservée dans une courge. Les traditions européennes font de la courge “le moyen d’introduire le diable dans le corps humain”. Pour les provençaux, le simple fait de la regarder peut être funeste. La légende dit qu’une citrouille pourrit si elle est montrée du doigt…

Des tribus amérindiennes vénéraient la courge. En Amérique latine elle est utilisée dans tous les aspects de la vie quotidienne , instruments de musique, récipients, jouets, produits artisanaux.

L’utilisation des citrouilles pour la fête d’Halloween vient de la légende de Jack O’Lantern, un avare ivrogne qui a rusé avec le diable, et qui, obligé d’errer dans le noir après sa mort, s’éclairait grâce à un charbon ardent placé dans un navet évidée. Cette légende provient surtout de la population irlandaise. Ces derniers au moment de migrer aux États-Unis, fuyant la famine, ont découvert sur cette nouvelle terre la citrouille, et ont remplacé le navet de la légende.

Elle a aussi été utilisée dans la littérature, notamment dans cendrillon où la citrouille se transforme en carrosse ; ou dans une fable de la Fontaine “Le gland et la citrouille” dont la morale dit que Dieu fait bien de qu’il fait.

Toutes ces histoires sont parfaites pour avoir la tête… comme un citrouille ! Heureusement qu’il y a le week-end pour décompresser !

Bon week-end et à la semaine prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *