Semaine 45 : Sous les jeunes filles en fleurs – Surimpression

©Claire-Agnès Villeneuve - Sous les jeunes filles en fleurs

©Claire-Agnès Villeneuve – Sous les jeunes filles en fleurs

 

– Cette semaine c’est la photo de Claire-Agnès Villeneuve qui est élue photo de la semaine avec un autoportrait qui reprend une technique particulière, celle de la surimpression.

À l’occasion de la réalisation de la photo de la semaine 39, Claire-Agnès en a profité pour réaliser quelques tests en surimpression. Aujourd’hui la surimpression, ou double-exposition est très simple à réaliser avec un appareil numérique, la plupart des boitiers disposant d’un mode dédié (mais vous êtes déjà censé connaitre ce mode si vous avez lu le manuel de la taille d’une brique fourni avec votre joujou). En plus pour ceux qui auraient des idées après avoir réalisé la prise de vue, il y a toujours la possibilité de retravailler à la post production avec le diable photoshop…

 

©Claire-Agnès Villeneuve - Exemple de surimpression réalisé en postproduction

©Claire-Agnès Villeneuve – Exemple de surimpression réalisé en postproduction

La double-exposition peut apporter plusieurs effets. Tout d’abord, une utilisation très tendance ces derniers temps est le portrait avec une matière, un élément de la nature qui ressort en transparence et qui peut reconstruire le visage. On peut voir un peu en exemple la photo de la semaine ou les noix redessinent la forme du nez, lui donnant un certain aspect floral.

Ensuite on peut reproduire une image en “miroir”, créant ainsi des effets kaléidoscopique. En exemple la deuxième photo de l’article ou on a doublé et inversé la même photo d’un baiser. L’effet rendu peut être assez graphique. On peut retrouver d’autres exemples de double-impression dans l’article pour la photo de la semaine 42.

Enfin on peut aussi prendre deux photos, l’une par dessus l’autre, sans forcément chercher à créer un graphisme particulier mais plus pour chercher à donner un sens caché. Pour exemple voici un des premiers autoportraits réalisé par Claire-Agnès, lors de sa première année à l’école Icart Photo.

©Claire-Agnès Villeneuve - Autoportrait argentique

©Claire-Agnès Villeneuve – Autoportrait argentique

Cette image montre que la surimpression n’est pas une technique dédiée à l’ère du numérique puisque qu’on peut également la réaliser en argentique ! Pour cela il suffit de bloquer l’avancement de la pellicule pour réaliser au même endroit deux expositions. La méthode reste néanmoins assez hasardeuse puisqu’il faut bien penser à ne pas trop exposer les deux images au risque d’être surexposé, et puis il faut quand même attendre le développement de la pelloch pour connaitre le résultat ! Ce procédé était d’ailleurs très apprécié du mouvement surréaliste et dadaïste avec en tête de fil des artistes comme Man Ray. Les effets de double-exposition ont de tout temps fasciné les artistes comme par exemple ce portrait emblématique de la photographe Wanda Wulz, mi femme, mi chat.

En tout cas pas besoin de double pose pour savoir que maintenant c’est le week-end !

Bon week-end et à la semaine prochaine !

 

2 thoughts on “Semaine 45 : Sous les jeunes filles en fleurs – Surimpression

  • Toujours super vos commentaires ! Je trouve que le vrai artiste c’est celui qui donne envie à ceux qui voient ses œuvres de rentrer expérimenter chez eux les nouvelles idées qui leur sont venues. Quand on voit vos surimpressions on a envie de se mettre à bidouiller sur photoshop.
    Et j’avais manqué le bouquet de coquelicots, bravo ils crèvent littéralement l’écran !
    Surimpressionnant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *